Données

La pauvreté en hausse

La France compte cinq ou neuf millions de pauvres, selon la mesure adoptée. La part de la population pauvre a augmenté depuis le milieu des années 2000.

Publié le 22 novembre 2023

https://www.inegalites.fr/evolution_pauvrete_annuelle - Reproduction interdite

Revenus Pauvreté

La France compte 5,3 millions de pauvres si l’on fixe le seuil de pauvreté à 50 % du niveau de vie médian [1] et 9,1 millions si l’on utilise le seuil de 60 %, selon les données provisoires 2021 (dernière année disponible) de l’Insee. Dans le premier cas, le taux de pauvreté est de 8,3 % et, dans le second, de 14,5 %. Quel que soit le seuil utilisé, la pauvreté augmente en France depuis le milieu des années 2000.

Pour comprendre l’évolution de la pauvreté, il faut prendre du recul. La remontée de la pauvreté constatée en 2021 n’est pas très significative : elle fait suite à une baisse en 2019 et 2020. Par ailleurs, l’Insee estime que les données pour 2020 et 2021, établies avec une nouvelle méthode, sont fragiles. D’une manière générale, les variations annuelles, pourtant très commentées, n’ont pas beaucoup d’intérêt [2] compte tenu des marges d’erreur de ce type d’enquête.

Sur longue période, après une baisse importante dans les années 1970 et 1980, le taux de pauvreté s’est stabilisé jusqu’au milieu des années 2000. Il s’est remis à progresser ensuite. À son point le plus bas, le taux était de 6,8 % au seuil de 50 % et de 12,4 % au seuil de 60 % en 2004. En 2021, il se situe donc à 1,5 et deux points de plus selon le seuil, une progression importante. Au cours de la même période, le nombre de personnes pauvres a augmenté de 1,3 million (+ 33 %) selon le premier indicateur et de 1,9 million (+ 26 %) d’après le second, pour partie du fait de la hausse de la population totale.

En proportion de la population, la pauvreté n’explose pas en France. Notre pays est l’un de ceux qui parviennent le moins mal à contenir le phénomène en Europe. En revanche, comme pour les inégalités de revenus en général, la tendance à la baisse s’est retournée : depuis le milieu des années 2000, la pauvreté repart à la hausse. Le seuil de pauvreté est calculé par rapport au niveau de vie médian. La hausse du taux de pauvreté ne veut pas dire que les plus pauvres s’appauvrissent, mais qu’une part croissante de la population la plus modeste s’éloigne du niveau de vie des classes moyennes. La fracture sociale n’est pas seulement le fait des plus aisés de notre société, elle se creuse aussi par le bas.

Que s’est-il passé depuis 2021, année des dernières données disponibles de l’Insee ? La baisse du chômage depuis 2015 devrait avoir un impact positif : une partie des personnes pauvres voient leurs revenus augmenter en ayant accès à l’emploi. En même temps, l’inflation menace le pouvoir d’achat. Il est impossible de prédire l’évolution du taux de pauvreté, mais les populations les plus modestes sont aussi celles qui subissent le plus la hausse des prix des produits de base, comme l’alimentation et l’énergie [3]. Beaucoup dépendra des revalorisations de salaires et des prestations sociales. La hausse du smic devrait protéger au moins en partie ceux qui sont au niveau de ce minimum salarial, mais pas au-delà. Des inquiétudes existent quant à la revalorisation des minima sociaux et des allocations [4].

Lecture : en 2021, 8,3 % de la population vit sous le seuil de pauvreté fixé à 50 % du niveau de vie médian.

Source : Insee – © Observatoire des inégalités

Graphique Données
Lecture : en 2021, 5,2 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté fixé à 50 % du niveau de vie médian.

Source : Insee – © Observatoire des inégalités

Graphique Données
Combien de pauvres en France ?
Seuil de pauvreté
en euros par mois
Nombre de personnes pauvres
Taux de pauvreté
en %
Seuil de pauvreté de 50 %9655,3 millions8,3
Seuil de pauvreté de 60 %1 1589,1 millions14,5
Lecture : si l'on fixe le seuil de pauvreté à 50 % du niveau de vie médian (965 euros par mois pour une personne seule), 5,3 millions de personnes sont pauvres, soit 8,3 % de la population.
Source : Insee – Données 2021 – © Observatoire des inégalités

Photo / CC By Towfiqu Barbhuiya


[1Le niveau de vie médian partage la population en deux groupes de même taille : une moitié a un niveau de vie supérieur, l’autre inférieur.

[2Depuis sa création, l’Observatoire des inégalités ne commente jamais les variations annuelles de la pauvreté et des revenus.

[3Avec le cas particulier des personnes âgées qui, sédentaires, dépensent beaucoup plus que les autres pour se chauffer.

[4Voir « Pour une revalorisation anticipée des minima sociaux », Noam Leandri, Pierre Madec, Fondation Jean Jaurès, octobre 2023.

Commandez le « Rapport sur les discriminations en France »

Le « Rapport sur les discriminations en France » de l’Observatoire des inégalités réunit des données sur les discriminations, que leur motif soit la couleur de peau, l’origine, le sexe, le handicap, l’orientation sexuelle, l’identité de genre ou encore l’appartenance syndicale. Il apporte également les explications utiles sur la définition et la mesure des discriminations.


Commander
Date de première rédaction le 21 octobre 2013.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Sur ce thème