Lien social et politique


Le « Rapport sur les inégalités » reçoit l’appui d’un grand nombre d’experts

5 avril 2017 - Notre second « Rapport sur les inégalités en France » est en cours d’élaboration. Sociologues, économistes, juristes, ou encore anthropologues : un grand nombre de chercheurs soutiennent à nouveau notre initiative.


Pour éditer son Rapport sur les inégalités en France, l’Observatoire des inégalités reçoit le soutien intellectuel de chercheurs. Il fait aussi appel au financement participatif. Plusieurs centaines d’individus y contribuent. Soutenez l’édition du rapport par un don. Nous avons besoin de vous.

Ces experts reconnus avaient déjà soutenu la publication du premier rapport de l’Observatoire des inégalités en 2015. Certains ont aussi contribué à l’ouvrage collectif « Que faire contre les inégalités ? 30 experts s’engagent », que nous avons publié en juin dernier. Réjane Sénac, Christian Baudelot, Marie Duru-Bellat, Laurent Mucchielli, Denis Clerc… voici quelques-uns des noms parmi la longue liste d’experts, qui apportent à nouveau leur soutien à ce deuxième « Rapport sur les inégalités en France ». Certains d’entre eux nous sont fidèles depuis 2003, date de création de l’Observatoire des inégalités. Qu’ils en soient chaleureusement remerciés, ainsi que tous les autres qui soutiennent notre initiative.

Si l’Observatoire des inégalités cherche à toucher le public le plus large possible, il nourrit ses données et analyses des travaux de nombreux scientifiques. Par ce geste de confiance, les experts qui soutiennent la publication de notre rapport témoignent de l’importance de la question des inégalités pour l’ensemble des sciences humaines et sociales. Ils appuient le travail de l’Observatoire pour lutter contre les inégalités qui menacent notre modèle social. Il va de soi que ces soutiens ne témoignent pas d’une adhésion de leur part à l’ensemble de ce qui est publié sur notre site Internet ou de ce qui le sera dans le rapport. La variété des soutiens qui nous sont témoignés et le pluralisme de l’Observatoire des inégalités impliquent nécessairement des analyses divergentes, qui font la richesse du débat. De la même façon qu’il est indépendant de tout parti politique ou entreprise privée, l’Observatoire des inégalités ne s’inscrit dans aucune école de pensée particulière et souhaite que différentes analyses puissent être confrontées pour améliorer la compréhension de la situation.

Ils soutiennent l’édition du second rapport sur les inégalités en France, à paraître :

Guillaume Allègre, économiste, OFCE

Christian Baudelot, sociologue, professeur émérite à l’ENS, chercheur au Centre Maurice Halbwachs

Christophe Benavent, professeur en sciences de la gestion, à l’université Paris Nanterre

Nathalie Bonini, anthropologue, maître de conférences à l’université de Tours

Louis Chauvel, sociologue, professeur à l’université du Luxembourg

Denis Clerc, économiste, fondateur d’Alternatives économiques

Pascal Combemale, professeur de sciences économiques au Lycée Henry IV, directeur de la collection Repères aux éditions La Découverte

Johanna Dagorn, sociologue, Observatoire européen de la violence à l’école et au LACES (EA 4140), co-directrice de la revue Les Cahiers de la LCD (Lutte contre les discriminations)

Julien Damon, sociologue, professeur associé à Sciences Po Paris

Jean-Paul Delahaye, inspecteur général honoraire de l’éducation nationale et auteur du rapport « Grande pauvreté et réussite scolaire, le choix de la solidarité pour la réussite de tous »

Manuel Domergue, directeur des études à la Fondation Abbé Pierre

François Dubet, sociologue, professeur à l’université de Bordeaux, EHESS

Marie Duru-Bellat, sociologue, professeure émérite à Sciences Po Paris et chercheuse à l’IREDU et à l’OSC

Michael Förster, économiste à la Direction de l’emploi, du travail et des affaires sociales à l’OCDE

Nicolas Framont, doctorant en sociologie et enseignant à l’université Paris-Sorbonne

Pauline Fron, statisticienne à la Division des Politiques sociales de l’OCDE

Jean Gadrey, économiste, professeur honoraire à l’université Lille 1

Jérôme Gautié, économiste, professeur à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, chercheur au Centre d’Economie de la Sorbonne

Sibylle Gollac, sociologue au CNRS (CRESPPA-CSU)

Elise Huillery, économiste, professeure à l’université Paris-Dauphine

Bernard Lahire, sociologue, professeur à l’ENS de Lyon

Pierre Mercklé, sociologue, maître de conférences en sociologie à l’ENS de Lyon

Mathias Millet, sociologue, professeur à l’université de Tours, CITERES

Julie Minoc, sociologue, Université Paris-Saclay (laboratoire Printemps) et ENS-Paris

Laurent Mucchielli, sociologue, directeur de recherches au CNRS, Laboratoire méditerranéen de sociologie (LAMES, Aix-en-Provence)

Marco Oberti, sociologue, professeur des universités à Sciences Po, directeur de l’OSC

Nicolas Oppenchaim, sociologue, maître de conférences à l’université de Tours

Camille Peugny, sociologue, maître de conférences habilité à diriger des recherches, chercheur au CRESPPA-CSU (Paris8/CNRS)

Roland Pfefferkorn, sociologue, professeur à l’université de Strasbourg

Emilie Potin, sociologue, maître de conférences à l’université Rennes 2

Georges Solaux, économiste et sociologue, professeur émérite à l’université de Bourgogne, IREDU

Réjane Sénac, politiste, chargée de recherche CNRS au Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof)

Patrick Simon, socio-démographe, directeur de recherche à l’Ined

François de Singly, sociologue, professeur à l’université Paris Descartes

Louis-André Vallet, sociologue, directeur de recherche au CNRS

Pierre Volovitch, économiste de la santé, chercheur émérite à l’IRES

Le conseil scientifique de l’Observatoire des inégalités est présidé par Patrick Savidan, philosophe, professeur à l’université Paris-Est (Créteil) et président de l’Observatoire des inégalités.


L’Observatoire des inégalités fait appel au financement participatif pour éditer son Rapport sur les inégalités. Vous pouvez y contribuer. Merci.

Photo / © jokerpro - Fotolia.com

Date de rédaction le 5 avril 2017

Dernière révision le 28 avril 2017

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

Sur le même sujet

10 mai 2017
La parution du prochain Rapport sur les inégalités en France est programmée pour le 1er juin 2017. Son impression est possible grâce au soutien de plus de 360 personnes et structures qui ont participé à son financement. Jusqu’au 31 mai, vous pouvez faire un don et vous assurer de recevoir le rapport chez vous, dès sa (...)

Sur le même sujet

La France invisible des serviteurs

4 mai 2017
La transformation de la France en une société de services a redistribué les rôles sociaux entre ceux dont le travail se fait dans la lumière et une classe de serviteurs, dont le travail est invisible. Le point de vue de Denis Maillard. Extrait de Slate.fr.

Changeons les règles du jeu

25 avril 2017
Retard scolaire des élèves de milieux modestes, discriminations dans l’accès au logement, salaires plus faibles des femmes : il est temps de changer les règles du jeu. Tel est le message du film réalisé par l’agence Herezie pour l’Observatoire des inégalités. À partager massivement.

Merci à tous ceux qui ont soutenu l’édition du nouveau « Rapport sur les inégalités »

24 avril 2017
Le financement participatif du nouveau « Rapport sur les inégalités en France » a été un succès. Grâce aux 360 contributeurs, l’ouvrage paraîtra début juin. Quel sera le contenu du rapport ? Comment l’obtenir ?

La politique possible pour tous

19 avril 2017
Les inégalités sociales face à la politique sont considérables. Pour les réduire, on peut améliorer le fonctionnement du système en recourant au référendum, en limitant les mandats ou en facilitant l’accès des moins favorisés aux mandats. Par Nicolas Framont, sociologue à l’université Paris-Sorbonne.

Soutenez le deuxième rapport sur les inégalités en France

11 avril 2017
Premier objectif atteint : nous avons réuni la somme de 10 000 euros, merci à tous ceux qui ont contribué. Deuxième objectif : 15 000 euros. Pour nous permettre d’augmenter la diffusion du rapport et de réaliser des infographies sur les principaux indicateurs. Nous comptons sur vous.

FERMER