Revenus, niveau de vie, patrimoine



Les inégalités de revenus des travailleurs indépendants

18 septembre 2013 - Les travailleurs indépendants ont un revenu annuel moyen de 31 800 euros. Mais celui-ci varie de 15 000 à 105 000 euros entre un coiffeur et un notaire...


Les travailleurs indépendants ont en moyenne un revenu d’activité annuel [1] de 31 830 euros, soit 2 652 euros par mois (données 2010) [2]. Les activités de services sont de loin les plus rémunératrices avec un revenu moyen par an de 42 920 euros, soit 3 577 euros mensuels. Dans ce secteur, les professions juridiques touchent 105 170 euros, les professions libérales de santé 68 160 euros, les professionnels de la finance 63 220 euros contre 14 980 euros pour un coiffeur ou 17 130 euros pour un chauffeur de taxi. Le secteur de l’industrie est celui où les revenus sont les plus faibles : 26 590 euros par an en moyenne.

Des écarts importants existent entre indépendants. Le quart des plus hauts revenus des indépendants, y compris les auto-entrepreneurs, sont 7,9 fois plus élevés que les 25 % les plus faibles. Ce rapport est de 6,8 dans le commerce, de 5,4 dans l’industrie, de 5,8 dans les activités de services ou de 2,9 dans la construction.

Le coiffeur de quartier ou l’aide à domicile indépendant avec un revenu annuel moyen de 14 980 euros, comme le chauffeur de taxi avec 17 130 euros, ont un revenu maximum bien différent des sommes du « haut du pavé ». Il n’y a pas de comparaison possible non plus entre la rémunération du médecin de campagne et celle du médecin chef d’une grande clinique parisienne, par exemple.

Les revenus des travailleurs indépendants sont composés de revenus liés à leur activité mais aussi de revenus dits « nuls », conséquence d’une activité déficitaire ou d’une rémunération issue essentiellement de dividendes. Cette part de revenus nuls est la plus élevée dans l’immobilier (25,4 %). Il ne faut pas oublier que les indépendants peuvent déduire une partie de leurs charges - en théorie uniquement liée à leur activité professionnelle - de leurs revenus, ce que ne peuvent faire les salariés.


Les revenus d'activité des indépendants
Effectif
en milliers
Revenu d'activité moyen annuel
en euros
Proportion de revenus nuls
en %
Rapport interquartile *
SERVICES1 08142 9209,15,8
Activités scientifiques et techniques20757 90010,66,0
- dont professions juridiques58105 1702,74,2
Santé et action sociale34365 1402,43,0
- dont professions libérales de santé32068 1601,82,8
Finance et assurance2763 22011,46,1
Information et communication3628 37018,515,9
Immobilier3526 29025,4nc
Conseil et autres services aux entreprises4326 22017,911,1
Indéterminé9624 92028,6nc
Transports5621 4807,52,8
- dont taxis2917 1303,42,1
Hébergement et restauration15220 40013,04,6
Enseignement4716 58010,46,2
Autres activités de services10914 8608,03,2
- dont coiffure et soins de beauté6814 9805,62,6
Activités artistiques2613 31020,323,9
CONSTRUCTION27127 1506,52,9
COMMERCE39626 92011,76,8
Commerce pharmaceutique2592 4302,02,9
Commerce de gros6229 20018,010,7
Métiers de bouche5127 7705,63,0
Commerce automobile4625 52010,63,9
Autre commerce de détail21118 14012,98,4
INDUSTRIE (hors artisanat commercial)8026 59010,55,4
Ensemble des non salariés hors auto-entrepreneurs1 92335 89010,25,4
Ensemble des non salariés y compris les auto-entrepreneurs2 26431 8309,17,9
* Rapport interquartile : rapport des revenus d'activité entre les 25 % les plus importants et les 25 % les moins élevés. Lecture : dans le secteur du commerce, les 25 % des revenus d'activité les plus importants sont 6,8 fois plus élevés que les 25 % les plus faibles.
Source : Insee - données 2010, France entière

Pour en savoir plus : Revenus d’activité des non-salariés en 2010, Insee - Insee Première n°1448 - mai 2013.

Photo / © Orad HEGUI fotolia.com

Notes

[1Revenu ou bénéfice annuel déclaré aux Urssaf

[2Si l’on ne prend pas en compte les non-salariés auto-entrepreneurs, le revenu annuel moyen de l’ensemble des indépendants est de 35 890 euros.

Date de rédaction le 18 septembre 2013

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

Sur le même sujet

Les écarts de revenus entre les plus pauvres et les plus riches continuent d’augmenter

15 décembre 2016
Depuis une vingtaine d’années, les inégalités de revenus augmentent. Les années 2010 sont marquées par une baisse du niveau de vie des plus pauvres. Un changement profond.

Revenus : qui gagne combien ?

20 octobre 2016
La moitié de la population vit avec moins de 1 700 euros par mois pour une personne seule après impôts et prestations sociales, 90 % perçoivent moins de 3 100 euros. Le niveau de vie des couches moyennes se situe aux alentours de 1 700 euros.

Riches, pauvres et classes moyennes : comment se situer ?

20 octobre 2016
Quels sont les seuils de pauvreté, de richesse et le niveau de vie des classes moyennes en France ? L’Observatoire des inégalités publie les toutes dernières données pour mieux se situer.

Les 10 % les plus aisés captent plus du quart des revenus

18 octobre 2016
Les 10 % des Français les plus riches captent un peu plus du quart (27 %) de la masse globale des revenus, presque dix fois plus que les 10 % les plus pauvres (2,9 %).

Niveaux de vie : la plupart des Français ne savent pas se situer

18 novembre 2014
19 % des Français surestiment leur niveau de vie et 36 % le sous-estiment. Il n’est pas toujours facile de se situer sur l’échelle des revenus.

Personnes seules, couples, familles : quel est le niveau de vie des ménages ?

17 octobre 2014
1 500 euros de revenus par mois ne procurent pas le même niveau de vie à une famille qu’à une personne seule. Le détail des revenus selon le type de ménage.

Revenus : les avantages des propriétaires

11 octobre 2013
Si l’on ajoutait aux revenus des propriétaires les loyers qu’ils n’ont pas à verser, le niveau de vie moyen annuel global de la population (après impôts et prestations sociales, pour une personne) augmenterait de 8 %, soit de 1 840 euros.

La composition des revenus selon le niveau de vie

12 septembre 2013
La part du salaire représente 34 % du revenu des 10 % des ménages les plus modestes contre 64 % de celui des 10 % des plus aisés. Les revenus du patrimoine constituent 28 % des ressources des 10 % les plus riches.

FERMER