Ages et générations



Le taux de chômage selon le diplôme et l’âge

30 janvier 2015 - Le taux de chômage des non diplômés est trois fois supérieur à celui des diplômés d’études supérieures. Le diplôme est plus que jamais un atout pour accéder à l’emploi.


Le taux de chômage des non diplômés est trois fois plus élevé que celui des personnes qui disposent d’un diplôme niveau bac + 2 en 2013. On compte 6 % de chômeurs chez les détenteurs d’un diplôme supérieur à bac + 2, contre 16,8 % chez les non diplômés. Le diplôme demeure une arme essentielle dans l’univers professionnel, que ce soit pour entrer sur le marché du travail ou progresser ensuite. La situation est très difficile pour ceux qui sortent du système scolaire sans qualification dans un système qui sur-valorise le diplôme par rapport à l’expérience personnelle.


Evolution

Depuis le milieu des années 2000, le taux de chômage des diplômés du supérieur a diminué alors que celui des peu qualifiés, hormis un léger recul en 2008, a fortement augmenté, creusant encore les inégalités. La forte progression du chômage amorcée depuis 2009 a particulièrement frappé les non diplômés : leur taux de chômage est passé de 12,7 % en 2008 à 17,1 % en 2012. Au total, le taux de chômage des non diplômés était 2,2 fois supérieur à celui des diplômés du supérieur, le rapport va aujourd’hui de 1 à 3.

Cela ne signifie pas que les diplômés n’aient aucun problème d’emploi. D’abord parce que tous les diplômes ne se valent pas. Ensuite parce que même si leur taux est faible, leur part dans l’ensemble de la population active augmente : le nombre de chômeurs diplômés progresse aussi.


Photo / © lightpoet - Fotolia.com

Date de rédaction le 30 janvier 2015

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

Sur le même sujet

L’insertion professionnelle des jeunes : de fortes inégalités selon le diplôme

5 décembre 2016
Statut, chômage, salaires : les conditions d’insertion des jeunes dans l’emploi sont très inégales suivant le niveau de diplôme.

Un tiers des jeunes travailleurs non diplômés en emploi précaire

7 octobre 2016
Cinq ans après leur entrée dans la vie active, un dixième des diplômés du supérieur occupe un emploi précaire, contre 34 % de ceux qui n’ont aucun diplôme. Le rapport à l’emploi des jeunes travailleurs n’a rien à voir selon leur qualification.

L’évolution de la précarité de l’emploi selon l’âge

7 octobre 2016
La moitié des jeunes de 15 à 24 ans ont un emploi précaire en 2014 contre 17 % au début des années 1980. Pour les 25-49 ans, le taux est passé de 3 à 10 %.

Chômage : les jeunes aux premières loges

5 juin 2014
Entre 1975 et 2015, le taux de chômage a été multiplié par quatre pour les 20-24 ans et par presque autant pour les 25-49 ans. Depuis 2008, la crise a particulièrement touché les plus jeunes. Le taux de chômage des moins de 25 ans atteint désormais un niveau record en France. Mais les plus âgés ne sont pas épargnés non (...)

FERMER