Monde



Revenus : les pays pauvres rattrapent-ils les pays riches ?

25 novembre 2014 - Depuis le début des années 2000, les revenus par habitant augmentent davantage au sein des pays pauvres que dans les pays riches. Pour autant, un certain nombre de pays restent à l’écart de ce mouvement et les données moyennes sur les niveaux de vie masquent des inégalités énormes.


Évolution des revenus par grandes régions

Le Produit intérieur brut (PIB) annuel par habitant (en parité de pouvoir d’achat  ) a augmenté de 7,5 % en Amérique du Nord, de 38 900 à 41 800 dollars entre 2001 et 2011, et de 11,2 % dans l’Union européenne, de 25 200 à 28 000 dollars. Ces deux régions restent les plus riches du monde. Mais l’écart ne s’accroît plus avec les autres régions.

En Afrique subsaharienne, région la plus pauvre, le PIB par habitant s’est accru de 31,5 % entre 2001 et 2011 (de 1 600 à 2 100 dollars). C’est en Asie, sous l’impulsion de l’Inde et de la Chine, que la croissance est la plus importante : l’Asie du Sud affiche une hausse de son PIB par habitant de 72,8 % ( de 1 700 à 2 900 dollars), et l’Asie de l’Est et Pacifique de 65,5 % (5 500 à 9 150 dollars).


Évolution des revenus par groupe de pays

Le revenu par habitant des pays riches, mesuré par le produit intérieur brut (PIB) d’environ 31 820 dollars, a augmenté de 14 % entre 2001 et 2011, beaucoup moins rapidement que la moyenne mondiale, estimée à + 27 %. Les pays à faibles revenus (environ 1 150 dollars) affichent une progression moyenne de 42 % sur la même période. Si les inégalités se réduisent entre les pays les plus riches et les pays les plus pauvres, l’écart continue de se creuser entre les pays pauvres et les pays aux revenus intermédiaires (environ 6 030 dollars) qui enregistrent une hausse de 69 % entre 2001 et 2011.


Les tendances par pays

En Europe, les pays les plus pauvres affichent aussi les augmentations les plus conséquentes : entre 2001 et 2011, la Roumanie a vu croître son PIB par habitant de 51 %, contre moins de 10 % au Royaume-Uni. Le constat est le même en Amérique, où ce sont les pays d’Amérique latine (les plus pauvres) qui présentent une croissance du PIB par habitant la plus importante sur la même période, le Pérou est en tête avec + 65 %, tandis que les Etats-Unis affichent une croissance du PIB par habitant de 7,3 %.

En Afrique subsaharienne, certains pays du bas de la hiérarchie des revenus ont vu croître leur PIB par habitant de manière considérable en dépit de leur croissance démographique. Celui de l’Angola a augmenté de 111,5 %, celui du Rwanda de 66,2 %. L’Asie du Sud Est reste un cas à part : c’est la Chine, pays émergent, qui connaît la croissance la plus importante de son PIB par habitant (+ 158,6 %), devant l’Inde (81,3 %). Le Japon en revanche a une variation de seulement + 6 %.


Une convergence des niveaux de vie   ?

La convergence des niveaux de vie dans le monde reste toute relative pour un grand nombre de raisons. Ces données sont à considérer avec prudence car les systèmes de comptabilité nationale (ceux qui mesurent la richesse) de certains pays manquent de fiabilité et les normes ne sont pas similaires selon les pays. Surtout, ces chiffres de progression globale par pays peuvent cacher un répartition de cette richesse à l’intérieur très inégale selon les territoires ou les populations, comme c’est le cas dans les pays émergents.

Les variations relatives ne doivent pas tromper : le même pourcentage appliqué à un revenu annuel par habitant de 1 500 dollars ne signifie pas les mêmes gains que pour un revenu de 40 000 dollars. Entre 2001 et 2011, le PIB par habitant de l’Angola a évolué de 2 472 à 5 227 dollars, soit une augmentation de moins de 2 700 dollars. Dans la même période, le PIB par habitant en Russie est passé de 9 073 à 14 714 dollars, soit une augmentation de 5 700 dollars. L’augmentation en pourcentage est bien plus importante en Angola (+ 111 %) qu’en Russie (+ 62 %), mais la richesse par habitant a bien moins augmenté en valeur.

Enfin, les écarts entre les régions restent gigantesques : la France affiche un PIB par habitant de 29 800 dollars en 2011, tandis que celui de l’Angola est six fois moins élevé. Pour certains pays pauvres, l’écart ne cesse de se creuser. Des pays comme la Côte d’Ivoire (- 11 %) ou Haïti (- 6,5 %), confrontés à de lourds conflits internes ou des catastrophes naturelles, ont même vu leurs niveaux de vie se réduire au cours de la période.

Pour aller plus loin :

Photo : © Andrey Burmakin - Fotolia.com

Date de rédaction le 25 novembre 2014

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

Sur le même sujet

Dans les pays riches, les 10 % les plus fortunés détiennent la moitié du patrimoine

25 novembre 2016
Le dixième le plus riche des habitants des pays les plus riches du monde détient la moitié de la fortune totale des ménages de ces pays et un quart de leur revenu total.

Les plus grandes fortunes mondiales

23 août 2016
La fortune annuelle de l’homme le plus riche du monde est 108 millions de fois supérieure au seuil de pauvreté mondial et représente 17 millions de fois la richesse médiane par adulte.

Les hauts revenus du show-biz et du sport en France et dans le monde

20 avril 2016
Les revenus annuels du show-biz et du sport représentent pour certains près de 1 140 années de Smic en France, 15 000 années aux Etats-Unis.

La pauvreté baisse dans le monde mais de fortes inégalités persistent entre territoires

30 octobre 2015
La pauvreté recule dans le monde. Près d’un milliard d’individus vivent cependant toujours avec moins de 1,90 dollar par jour, le seuil d’extrême pauvreté.

La pauvreté dans les pays riches

16 janvier 2015
De 13 % au Danemark à 24 % aux Etats-Unis, le niveau de pauvreté varie de façon considérable entre les pays riches et selon si l’on considère le cœur de la pauvreté ou la pauvreté élargie.

Les inégalités de revenus repartent à la hausse aux Etats-Unis

13 juin 2014
Les 20 % des ménages les plus pauvres ne détiennent que 3,2 % du revenu national aux Etats-Unis, tandis que les 20 % les plus riches en perçoivent 51 %. Les inégalités de revenus repartent à la hausse outre-Atlantique.

Un siècle d’inégalités de revenus dans le monde

11 octobre 2013
La part des revenus captée par les 1 % les plus riches a nettement baissé pendant les Trente Glorieuses (1945-75). Depuis, le phénomène s’inverse.

L’inégalité des revenus mondiaux

7 juin 2013
Le niveau de vie par habitant des pays de l’OCDE est trois fois plus élevé que la moyenne mondiale. Un habitant des États-Unis vit en moyenne avec 42 000 dollars par an, tandis qu’un Éthiopien vit avec 980 dollars par an.

La répartition du patrimoine dans le monde

7 juin 2013
Moins de 10 % de la population mondiale détient 83 % du patrimoine mondial, alors que 3 % vont à 70 % des habitants. L’Amérique du Nord et l’Europe en possèdent 65 %.

Inégalités de revenus dans les pays riches : l’état des lieux

21 juin 2012
Les ménages les 10 % les plus riches d’Europe du Nord gagnent en moyenne six fois plus que les 10 % les plus pauvres. Aux Etats-Unis, les riches touchent 15 fois plus que les plus modestes.

FERMER