Revenus, niveau de vie, patrimoine



Revenus : qui gagne combien ?

20 octobre 2016 - La moitié de la population vit avec moins de 1 700 euros par mois pour une personne seule après impôts et prestations sociales, 90 % perçoivent moins de 3 100 euros. Le niveau de vie des couches moyennes se situe aux alentours de 1 700 euros.


10 % de la population vit avec au maximum 900 euros mensuels ou moins - pour une personne seule - et 30 % avec moins de 1 330 euros selon les données 2014 de l’Insee. Le niveau de vie des couches moyennes se situe aux alentours de 1 700 euros par mois. A partir de 2 000 euros, on entre dans le tiers le plus favorisé et à partir de 3 100 euros, on se distingue vraiment du lot en accédant au dixième le plus aisé.

Ces données doivent être utilisées avec précaution. D’une part, il ne s’agit pas du salaire mais du niveau de vie, qui – outre les salaires –, comprend les revenus du patrimoine (immobilier, placements financiers ou autres) et les prestations sociales, desquels on déduit les impôts versés. D’autre part, il s’agit des revenus pour l’équivalent [1] d’une personne seule, non de ceux des couples ou des familles. De plus, ces données ne prennent pas en compte le coût du logement. Un célibataire qui touche 1 700 euros ne vit pas de la même façon selon qu’il doit débourser pour son loyer 700 euros par mois à Paris ou 300 euros à Limoges.

Reste un constat général : ces données sont très éloignées des chiffres les plus médiatisés qui situent parfois les « classes moyennes » à 4 000 ou 5 000 euros mensuels [2], des niveaux qui n’ont rien du tout de « moyen ». Il est vrai que la confusion règne souvent sur les concepts utilisés : on précise rarement s’il s’agit de revenu par personne ou par famille et quelles sont les ressources prises en compte.


Graphe plein écranGraphe plein écran       Plus de donnéesPlus de données
Après impôts et prestations sociales. Lecture : en 2014, 10 % de la population touche moins de 898 euros pour une personne, 50 % moins de 1 679 euros et 90 % moins de 3105 euros.

Photo / © Kati Molin - Fotolia.com

Notes

[1"Equivalent" parce que c’est une personne dont les revenus sont théoriques, calculés à partir de la division de la masse globale des revenus en parts. Le niveau de vie réellement perçu des personnes seules n’est pas identique comme on peut le lire dans notre article "Comment mesurer les inégalités de revenus ?". Pour simplifier, nous employons parfois l’expression "le revenu d’une personne seule", alors que c’est le "revenu équivalent théorique d’une personne", celui qui permet la comparaison entre les différentes formes de ménages.

[2Dans ce cas, on parle de classes moyennes « supérieures » pour éviter de parler de classes aisées.

Date de rédaction le 20 octobre 2016

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

Sur le même sujet

Les écarts de revenus entre les plus pauvres et les plus riches continuent d’augmenter

15 décembre 2016
Depuis une vingtaine d’années, les inégalités de revenus augmentent. Les années 2010 sont marquées par une baisse du niveau de vie des plus pauvres. Un changement profond.

Riches, pauvres et classes moyennes : comment se situer ?

20 octobre 2016
Quels sont les seuils de pauvreté, de richesse et le niveau de vie des classes moyennes en France ? L’Observatoire des inégalités publie les toutes dernières données pour mieux se situer.

Les 10 % les plus aisés captent plus du quart des revenus

18 octobre 2016
Les 10 % des Français les plus riches captent un peu plus du quart (27 %) de la masse globale des revenus, presque dix fois plus que les 10 % les plus pauvres (2,9 %).

Niveaux de vie : la plupart des Français ne savent pas se situer

18 novembre 2014
19 % des Français surestiment leur niveau de vie et 36 % le sous-estiment. Il n’est pas toujours facile de se situer sur l’échelle des revenus.

Personnes seules, couples, familles : quel est le niveau de vie des ménages ?

17 octobre 2014
1 500 euros de revenus par mois ne procurent pas le même niveau de vie à une famille qu’à une personne seule. Le détail des revenus selon le type de ménage.

Revenus : les avantages des propriétaires

11 octobre 2013
Si l’on ajoutait aux revenus des propriétaires les loyers qu’ils n’ont pas à verser, le niveau de vie moyen annuel global de la population (après impôts et prestations sociales, pour une personne) augmenterait de 8 %, soit de 1 840 euros.

Travail indépendant : le grand écart des revenus

18 septembre 2013
Les travailleurs indépendants ont un revenu mensuel moyen de 3 260 euros. Mais celui-ci varie de 1 330 à 8 310 euros entre les coiffeurs et les médecins. Parmi ces derniers, les spécialistes les mieux payés touchent plus de 25 000 euros par mois.

La composition des revenus selon le niveau de vie

12 septembre 2013
La part du salaire représente 34 % du revenu des 10 % des ménages les plus modestes contre 64 % de celui des 10 % des plus aisés. Les revenus du patrimoine constituent 28 % des ressources des 10 % les plus riches.

FERMER