Changeons les règles du jeu

25 avril 2017 - Retard scolaire des élèves de milieux modestes, discriminations dans l’accès au logement, salaires plus faibles des femmes : il est temps de changer les règles du jeu. Tel est le message du film réalisé par l’agence Herezie pour l’Observatoire des inégalités. À partager massivement.


Commencer la partie d’un si bien nommé « jeu de société » avec 1 500 euros pour la moitié des joueurs, contre 750 pour l’autre moitié, avec trois rues, deux maisons et une carte qui permet de ne jamais aller en prison, quand d’autres joueurs ne pourront acheter que les rues les moins prestigieuses ou n’auront pas accès aux gares parce qu’ils se déplacent avec des béquilles, ça fait quel effet ? « Ça ne se fait pas », s’exclament les enfants dans cette petite expérience filmée par l’agence Herezie pour le compte de l’Observatoire des inégalités quand on leur explique ces nouvelles règles.

Quelles réactions auriez-vous si les six faces des dés que l’on vous tendait, étaient toutes marquées d’un « 1 » ? « Ce n’est pas juste », « ce n’est pas juste du tout, même » répètent les jeunes joueurs. Au jeu, ce n’est pas juste. D’habitude, les chances de départ sont les mêmes pour tous. Pas cette fois, là c’est comme dans la vraie vie : quand on s’appelle Mohamed, on a moins de chances que Martin de recevoir de réponses positives dans sa recherche de logement. Près des deux tiers des personnes les plus riches sont propriétaires, contre à peine un cinquième des plus pauvres. Les femmes sont moins bien payées que les hommes. A l’école, en fin de troisième, 10 % des élèves de milieu très favorisé ont redoublé, 3,5 fois moins que les élèves de milieu défavorisé.

Cette partie peu commune permet de montrer comment ni les chances de départ ni les conditions de la compétition ne sont égales dans notre société. Le milieu social, le niveau de vie  , la couleur de la peau, le handicap ou encore le sexe, pèsent dans la balance et sur les chances de remporter la partie, riche et confortablement logé.

Veut-on vraiment que la vie devienne un jeu de société où seul le meilleur gagne ? Ce jeu le démontre bien : dans la vraie vie, il faut d’urgence assurer l’égalité des chances de départ et tout au long de la partie. En finir avec les petites cuillères en argent pour les uns et pas pour les autres. Faisons en sorte d’établir des règles du jeu identiques pour tous. Faisons en sorte aussi d’aller plus loin que les règles de ce jeu en favorisant une société où personne n’enviera son voisin parce que l’objectif ne sera pas seulement d’amasser plus, mais aussi de mieux partager les richesses accumulées.

Vous vous sentez concerné par les inégalités ? Nous vous invitons à partager ce film largement : Facebook, Twitter, YouTube.

L’Observatoire des inégalités remercie vivement Herezie Group pour la réalisation de ce film.

Date de rédaction le 25 avril 2017

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

Sur le même sujet

Pour défendre l’égalité, les jeunes ont du talent

23 mai 2017
Un mois après l’annonce des équipes lauréates du Prix « Jeunesse pour l’égalité » 2017 décerné par l’Observatoire des inégalités, nous vous proposons une sélection de vidéos réalisées dans le cadre de ce concours annuel parce que #LesJeunesOntDuTalent.

Inégalités femmes-hommes : la situation des communes

12 mai 2017
Quel est le niveau de salaire horaire ou encore le taux d’activité des hommes et des femmes dans ma commune ? Le Compas, en partenariat avec la Gazette des communes et l’Observatoire des inégalités a réactualisé son comparateur.

Prix « Jeunesse pour l’égalité » : qui sont les lauréats ?

28 mars 2017
La quatrième cérémonie de remise des prix du concours « Jeunesse pour l’égalité » organisé par l’Observatoire des inégalités s’est déroulée mercredi 22 mars dernier, dans la salle du Conseil de l’Hôtel de Ville de Paris. Un lieu hautement symbolique pour les 250 jeunes présents qui ont occupé, quelques heures durant, les sièges des élus parisiens. Découvrez les (...)

Vers l’égalité réelle entre les sexes

7 mars 2017
Les inégalités entre les femmes et les hommes s’observent de l’emploi à la maison, en passant par l’éducation et la vie politique. Les réponses des pouvoirs publics doivent prendre en compte leur indissociabilité et s’accompagner d’un travail sur les représentations. Les propositions de Françoise Milewski, économiste à l’Office français des conjonctures économiques (...)

Inégalités hommes-femmes : les leurres du 8 mars

7 mars 2017
50 % de femmes députées ou dirigeantes d’entreprise, pour quoi faire ? L’égalité hommes-femmes passe par une remise en cause du fonctionnement de l’entreprise, de la famille ou de l’école. Le point de vue de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

Prix « Jeunesse pour l’égalité » 2017 : la liste des nominés

13 février 2017
L’Observatoire des inégalités publie la liste des nominés pour le Prix « Jeunesse pour l’égalité » 2017. Et maintenant, en route pour la remise des prix le 22 mars prochain.

Une formation unique en France pour comprendre les inégalités

31 janvier 2017
Le 30 mars prochain, l’Observatoire des inégalités organise une formation unique en France sur la question des inégalités. Objectif : se doter des outils pour mieux comprendre la situation sociale de notre pays.

Les inégalités entre les femmes et les hommes en France

17 janvier 2017
Où en est-on des inégalités entre les femmes et les hommes ? L’Observatoire des inégalités présente son tableau de bord.

Portrait social des familles monoparentales

13 décembre 2016
Le nombre de familles monoparentales a doublé durant ces vingt dernières années, de 950 000 en 1990 à 1,8 million en 2013. Qui sont ces familles ? Quelle est leur situation au regard de la pauvreté, de l’emploi ou encore du logement ? Leur portrait social, par Valérie Schneider.

Femmes : existe-t-il un « plafond de mère » ?

17 novembre 2016
Les inégalités de salaires entre les femmes et les hommes sont présentes dès le début de carrière. Statut parental, temps partiel, professions féminisées creusent les écarts au fil du temps. L’analyse de Xavier Molénat, reprise du site AlterEcoplus.

FERMER