Catégories sociales



Le niveau de vie des catégories sociales

1er mai 2013 - 4 300 euros par mois pour les professions libérales, 3 000 euros pour les cadres supérieurs et entre 1 550 et 2 000 euros pour les catégories populaires. Les niveaux de vie diffèrent du simple au double selon les catégories sociales.


Le niveau de vie   mensuel moyen des individus des catégories sociales les plus aisées (cadres supérieurs et professions libérales) varie de 2 400 euros pour les professions de l’information, des arts et des spectacles à 4 300 euros pour les professions libérales.

Les professions intermédiaires vivent avec 2 000 euros en moyenne par mois pour les contremaîtres et les agents de maîtrise, au maximum avec 2 250 euros pour les administratifs de la fonction publique.

Chez les catégories populaires, le niveau de vie mensuel moyen oscille entre 2 000 euros pour les employés administratifs d’entreprise et 1 340 euros pour les ouvriers non qualifiés de type artisanal. Des montants qui peuvent être jusqu’à trois fois moins élevés que ceux dont disposent les catégories les plus favorisées.

A l’heure de la retraite, la hiérarchie des revenus évolue de la même manière : les anciens ouvriers disposent en moyenne d’à peine 1 500 euros contre un peu plus de 3 000 euros pour les anciens cadres supérieurs, soit un revenu mensuel moyen deux fois moins élevé pour les premiers.

Avertissement :
Ces données ne comprennent pas les revenus du patrimoine (dividendes d’action, intérêts d’obligation, loyers, etc.).

Les revenus selon les catégories sociales détaillées
Unité : euros
Niveau de vie mensuel moyen des individus
Agriculteurs exploitants, artisans, commerçants, chefs d'entreprise2 273
Cadres supérieurs et professions libérales3 175
Professions libérales4 327
Cadres administratifs et commerciaux d'entreprise3 343
Cadres de la fonction publique3 033
Professeurs, professions scientifiques2 975
Ingénieurs et cadres techniques d'entreprise2 932
Professions de l'information, des arts et des spectacles2 457
Professions intermédiaires2 131
Professions intermédiaires administratives de la fonction publique2 249
Professions intermédiaires de la santé et du travail social2 206
Professions intermédiaires administratives et commerciales des entreprises2 142
Professeurs des écoles, instituteurs et professions assimilées2 113
Contremaîtres, agents de maîtrise2 044
Techniciens2 033
Employés1 686
Employés administratifs d'entreprise1 995
Agents de surveillance1 757
Employés civils et agents de service de la fonction publique1 726
Employés de commerce1 603
Personnels des services directs aux particuliers1 415
Ouvriers1 548
Ouvriers qualifiés de type industriel1 691
Ouvriers qualifiés de la manutention, du magasinage et du transport1 654
Chauffeurs1 623
Ouvriers qualifiés de type artisanal1 553
Ouvriers agricoles et assimilés1 486
Ouvriers non qualifiés de type industriel1 476
Ouvriers non qualifiés de type artisanal1 340
Ces revenus ne comprennent pas une part importante des revenus du patrimoine
Source : Insee - Données 2012 © Observatoire des inégalités, 15 ans et plus, appartenant aux ménages dont la personne de référence n'est pas étudiante. France métropolitaine
Les revenus des retraités et autres inactifs
Unité : euros
Niveau de vie mensuel moyen des individus
Retraités2 001
Anciens cadres3 178
Anciennes professions intermédiaires2 368
Anciens artisans, commerçants, chefs d'entreprise2 163
Anciens employés1 823
Anciens agriculteurs exploitants1 518
Anciens ouvriers1 483
Chômeurs n'ayant jamais travaillé1 156
Autres1 685
Elèves, étudiants1 873
Personnes sans activité professionnelle de moins de 60 ans (sauf retraités, élèves et étudiants)1 434
Personnes sans activité professionnelle de 60 ans et plus (sauf retraités, élèves et étudiants)1 782
Ces données ne comprennent pas une part importante des revenus du patrimoine
Source : Insee - Données 2012 © Observatoire des inégalités, 15 ans et plus, appartenant aux ménages dont la personne de référence n'est pas étudiante, France métropolitaine

Lire aussi : L’impact de la crise sur les niveaux de vie des catégories sociales.

Photo / © tanatat - Fotolia.com

Date de rédaction le 1er mai 2013

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

Sur le même sujet

Salaires : quand les ouvriers vont-ils rattraper les cadres ?

24 janvier 2017
Il faut aujourd’hui près de 170 ans en moyenne aux ouvriers pour compter atteindre le salaire que les cadres touchent actuellement. Dans les années 1970, cette durée était inférieure à 40 ans.

Salaires : les inégalités entre catégories sociales se creusent avec l’âge

6 janvier 2017
Entre 21 et 25 ans, l’écart de salaires entre les ouvriers non qualifiés et les cadres s’élève à 1 270 euros par mois. A 65 ans, il atteint 5 700 euros. La progression des salaires est loin d’être la même pour toutes les catégories socioprofessionnelles en France.

Niveaux de vie : les catégories populaires décrochent

15 janvier 2016
Toutes les catégories sociales ont vu leur niveau de vie augmenter entre 2000 et 2012. Un gain d’environ 2 000 euros pour les ouvriers, de 3 000 euros pour les cadres, de 1 000 euros pour les employés. Cependant, depuis 2008 les écarts se rouvrent.

La pauvreté ne frappe pas au hasard les catégories sociales

18 décembre 2015
La moitié des pauvres sont ouvriers ou employés. Parmi les personnels de services aux particuliers, le taux de pauvreté est de 24 %.

Professions : qui gagne combien ?

9 octobre 2015
Avec un salaire mensuel moyen net de 4 000 euros en moyenne, les cadres supérieurs gagnent 2,4 fois plus que les ouvriers. Chaque mois, ils disposent de 2 350 euros de plus à dépenser que les catégories populaires.

L’impact de la crise sur les niveaux de vie des catégories sociales

27 mai 2014
Un gain de 500 euros pour les cadres supérieurs entre 2008 et 2012, une perte de 500 euros pour les ouvriers et les employés. La crise ne touche pas de la même manière toutes les catégories sociales.

Les inégalités d’héritage selon la catégorie sociale

24 septembre 2013
Un tiers des héritages reçus s’élèvent à moins de 8 000 euros. En moyenne, 15 % dépassent les 100 000 euros. Un chiffre qui tombe à 5,6 % pour les ouvriers non-qualifiés.

FERMER