Comment mesurer les discriminations ?

27 novembre 2007 - Les discriminations sont à l’origine de nombreuses inégalités. Encore faut-il pouvoir les détecter. Différentes techniques existent mais aucune ne permet de les pointer avec exactitude.


Selon la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité (Halde), une discrimination est « un traitement moins favorable subi par une personne par rapport à une autre dans une situation comparable, en raison de critères prohibés par la loi », comme le sexe ou la couleur de la peau.

Il existe deux techniques principales pour les détecter :

  • Mesurer des écarts entre des populations :

Certaines inégalités entre des catégories de la population fournissent des présomptions de discrimination.

L’écart de salaire entre les hommes et les femmes peut s’expliquer parce que les femmes ne disposent pas des mêmes diplômes ou qu’elles ne travaillent pas dans les mêmes secteurs par exemple, mais aussi par des discriminations pures et simples, qui se dévoilent une fois que l’on a mis de côté tous les autres facteurs (voir l’entretien avec Sophie Ponthieux et Dominique Meurs). Au passage, il ne faut pas oublier que les diplômes ou les secteurs d’activités peuvent eux-mêmes résulter de discriminations...

De même, l’écart entre le taux de chômage des immigrés ou de leurs descendants, et celui du reste des actifs, s’explique en partie par les parcours scolaires (voir l’article sur les élèves d’origine étrangère). Mais son niveau est tel, pour certaines catégories de personnes d’origine étrangère, que l’on a de bonnes raisons de penser qu’il existe une discrimination liée à l’origine (voir les articles sur l’emploi des immigrés et de leurs descendants et chômage et nationalité).

  • Le test de situation ou « testing » :

Le test de situation aussi appelé « testing » est une méthode empirique de détection des discriminations. Cela consiste à comparer deux types de candidats en tous points identiques à une exception près, la caractéristique testée (par exemple l’origine, le lieu d’habitation, la consonance des nom et prénom, etc.), soumis au même processus de sélection (embauche, entrée en boite de nuit, recherche de logement, etc.). Dès lors qu’il y a un résultat plus favorable pour l’un que pour l’autre, alors on peut conclure qu’il y a discrimination (voir l’article sur les discriminations à l’embauche des jeunes d’origine immigrée).

Outre son faible coût de mise en œuvre, l’avantage de cette technique réside dans le contrôle complet des caractéristiques des deux types de candidats pour être sûr de saisir la cause d’un traitement différencié. Dans la réalité, il y a peu de chance en effet de retrouver au même moment et au même endroit ces deux individus.

La limite de cette démarche est que le testing ne permet pas de connaître l’ampleur réelle des discriminations afin d’effectuer des comparaisons entre les pays et les époques. Comme un sondage d’opinion, le « testing » n’est valable qu’au moment de sa réalisation. Il ne peut pas être généralisé au niveau national car il n’est pas représentatif de l’ensemble de la population. A ce titre, le testing ne peut devenir un dispositif complet de veille statistique systématique (voir l’analyse de Gwénaële Calvès).

Date de rédaction le 27 novembre 2007

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

Sur le même sujet

Prix « Jeunesse pour l’égalité » : qui sont les lauréats ?

28 mars 2017
La quatrième cérémonie de remise des prix du concours « Jeunesse pour l’égalité » organisé par l’Observatoire des inégalités s’est déroulée mercredi 22 mars dernier, dans la salle du Conseil de l’Hôtel de Ville de Paris. Un lieu hautement symbolique pour les 250 jeunes présents qui ont occupé, quelques heures durant, les sièges des élus parisiens. Découvrez les (...)

Prix « Jeunesse pour l’égalité » 2017 : la liste des nominés

13 février 2017
L’Observatoire des inégalités publie la liste des nominés pour le Prix « Jeunesse pour l’égalité » 2017. Et maintenant, en route pour la remise des prix le 22 mars prochain.

Participe au Prix « Jeunesse pour l’égalité » 2016-2017 ! « Tous égaux ? »

12 septembre 2016
À vos caméras, appareils photo, téléphones, ordinateurs… ! L’Observatoire des inégalités lance la quatrième édition du Prix « Jeunesse pour l’égalité », un concours de communication visuelle ouvert aux jeunes de 11 à 25 ans sur le thème « Tous égaux ? ».

« Que faire contre les inégalités ? » : la campagne continue

19 août 2016
Avec plus de 20 000 euros collectés, notre seconde campagne de financement participatif est un nouveau succès. L’Observatoire des inégalités vous remercie et vous en dit un peu plus sur ses projets.

L’égalité n’a pas à être « performante »

29 janvier 2016
Plus de femmes ou d’immigrés, c’est « bon pour la croissance » ? Défendre l’égalité au nom de la « performance » est une démission politique. L’égalité doit rester un principe sans conditions, non soumis à la loi du marché. Une analyse de Réjane Sénac, chargée de recherche CNRS au Centre de recherches politiques de Sciences Po - (...)

Prix « Jeunesse pour l’égalité » : découvrez les lauréats 2015

15 décembre 2015
Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, a remis en personne le mercredi 9 décembre les prix aux grands gagnants 2015 de la troisième édition du concours « Jeunesse pour l’égalité ». Découvrez les lauréats.

Le 3e prix « Jeunesse pour l’égalité » est terminé !

27 novembre 2015
D’année en année, les jeunes sont toujours plus nombreux à participer à ce concours qui leur est spécialement destiné : 228 œuvres nous sont parvenues des quatre coins de la planète cette année : de Cali en Colombie, à Porto au Portugal en passant par Istanbul et New-York, Tours ou Palaiseau. Découvrez les finalistes (...)

La France aux deux visages

14 novembre 2014
Le paysage dressé par les données de l’Observatoire des inégalités est double. D’un côté, la France du progrès. De l’autre, celle pour qui ces progrès sont de moins en moins bien partagés. L’Observatoire des inégalités publie une note de synthèse sur les écarts qui se creusent dans notre société.

Stéréotypes : la face invisible des inégalités

22 avril 2014
En assignant des places toutes faites à certaines populations, les stéréotypes jouent un rôle essentiel dans la production des inégalités. Nina Schmidt, de l’Observatoire des inégalités, analyse le fonctionnement de ces processus invisibles.

Inégalités : les dix chantiers pour les dix prochaines années

26 novembre 2013
Depuis 10 ans, l’Observatoire des inégalités scrute le paysage des inégalités sociales. Si certaines sont tenaces, d’autres disparaissent ou émergent. Fort de ces travaux, Noam Leandri, président de l’Observatoire des inégalités, dégage dix priorités pour demain.

FERMER