Analyses


L’évolution du niveau de vie au fil des générations

Sur le même sujet

Prix « Jeunesse pour l’égalité » : il ne vous reste plus que quelques jours pour participer

13 janvier 2017
Comme chaque année, l’Observatoire des inégalités organise son concours de création visuelle. Il ne reste plus que quelques jours pour envoyer vos œuvres.

L’évolution du niveau de vie au fil des générations

5 décembre 2016
Le niveau de vie s’élève au fil des générations. Mais le phénomène est de moins en moins vrai, alors que les jeunes sont de mieux en mieux formés.

Jeunesse : en finir avec l’hypocrisie

10 octobre 2016
L’hypocrisie de notre pays face aux jeunes est une insulte aux valeurs républicaines. Elle explique la montée de leur exaspération et augure mal de l’avenir. Par Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

Les inégalités en films et en affiches, vues par les jeunes

12 septembre 2016
Que disent les jeunes des inégalités ? Chaque année, le concours « Jeunesse pour l’égalité » organisé par l’Observatoire des inégalités invite les jeunes âgés de 11 à 25 ans à réaliser courts-métrages et affiches sur le sujet. Un DVD rassemble les meilleurs films des trois dernières éditions. Une exposition de trente affiches réalisées pour ces concours est également (...)

Participe au Prix « Jeunesse pour l’égalité » 2016-2017 ! « Tous égaux ? »

12 septembre 2016
À vos caméras, appareils photo, téléphones, ordinateurs… ! L’Observatoire des inégalités lance la quatrième édition du Prix « Jeunesse pour l’égalité », un concours de communication visuelle ouvert aux jeunes de 11 à 25 ans sur le thème « Tous égaux ? ».

La jeunesse face aux inégalités : une formation pour mieux comprendre

9 septembre 2016
Le 11 octobre prochain, l’Observatoire des inégalités organise à Paris une formation sur le thème « La jeunesse face aux inégalités ». Objectif : mieux comprendre les réalités des jeunes d’aujourd’hui.

Prix « Jeunesse pour l’égalité » : découvrez les lauréats 2015

15 décembre 2015
Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, a remis en personne le mercredi 9 décembre les prix aux grands gagnants 2015 de la troisième édition du concours « Jeunesse pour l’égalité ». Découvrez les lauréats.

Le 3e prix « Jeunesse pour l’égalité » est terminé !

27 novembre 2015
D’année en année, les jeunes sont toujours plus nombreux à participer à ce concours qui leur est spécialement destiné : 228 œuvres nous sont parvenues des quatre coins de la planète cette année : de Cali en Colombie, à Porto au Portugal en passant par Istanbul et New-York, Tours ou Palaiseau. Découvrez les finalistes (...)

Une formation pour comprendre les inégalités

9 octobre 2015
Le 8 décembre prochain, l’Observatoire des inégalités organise une formation pour comprendre les inégalités. Objectif : se doter des outils pour mieux comprendre la situation sociale.

Les plus pauvres décrochent, qui s’en soucie ?

4 juin 2015
L’Observatoire des inégalités publie son premier « Rapport sur les inégalités en France ». Une analyse des données présentées dans ce document par Louis Maurin, son directeur.

5 décembre 2016 - Le niveau de vie s’élève au fil des générations. Mais le phénomène est de moins en moins vrai, alors que les jeunes sont de mieux en mieux formés.


A 26 ans, un jeune né entre 1984 et 1988 touchait en moyenne 20 980 euros par an en 2013, contre 18 020 euros pour celui de la génération née entre 1969 et 1973, selon l’Insee [1]. C’est l’un des graphiques [2] les moins connus sur les revenus et pourtant l’un des plus intéressants : il représente l’évolution du niveau de vie   annuel selon l’âge et les générations. Il montre par des courbes de couleur le niveau de vie des personnes nées à une période donnée, à différents âges. Il s’agit de données en euros constants (après inflation) pour l’équivalent d’une personne seule, après impôts et prestations sociales.

Si l’on prend le premier point de chaque courbe en suivant le fil des générations, on note qu’il se situe toujours au-dessus de la génération précédente, ce qui veut dire qu’à ce niveau du parcours, chaque génération a un niveau de vie supérieur à la précédente. A 26 ans, le niveau de vie de la génération 1984-1988 dépasse de 16 % celui de la génération 1974-1978. A 41 ans, celui de la génération 1969-1973 est supérieur de 18 % à celui des personnes nées entre 1954 et 1958. Cette première observation tend à relativiser les discours sur l’impact du ralentissement de la croissance sur les générations récentes : elles vivent mieux que les précédentes, d’un point de vue financier. De même, toutes les courbes stagnent en fin de période, ce qui veut dire que chaque génération est marquée par la crise récente, aucune n’y échappe sauf peut-être celle des personnes nées entre 1939 et 1943 (aujourd’hui à la retraite).

Cette lecture mérite d’être nuancée. Tout d’abord, chaque génération n’est observée que durant une quinzaine d’années, au mieux. Les plus anciennes données de l’Insee datent de 1996. Le graphique ne nous dit rien de ce qui s’est passé avant. On ne connaît par exemple le niveau de vie de la génération 1964-1968 qu’entre 31 et 46 ans. On ne sait pas non plus ce que sera l’avenir des générations récentes. A 26 ans, la génération 1984-1988 ne fait pas mieux que la précédente 1979-1983 (les courbes se touchent) : demain, il est possible qu’elle ait un revenu inférieur. On ne connaît pas les trajectoires passées des générations anciennes : les données pour la génération 1919-1923 ne commencent qu’à 76 ans. Enfin, les inégalités sont grandes à l’intérieur des générations, et ce graphique n’en révèle rien.

On remarque pourtant un phénomène étonnant : le dernier point de chaque courbe touche la précédente dans presque tous les cas. Cela veut dire que le niveau de vie de la génération d’après est équivalent à celui de la génération d’avant. Par exemple, la génération 1964-1968 gagnait 23 530 euros à 46 ans (dernier point connu), quasiment la même chose que la génération 1959-1963 au même âge. Pourtant, à 36 ans, les premiers touchaient 9 % de plus que les seconds. Les générations nouvelles démarrent mieux dans la vie mais finissent par stagner au niveau de la précédente, faute d’augmentation des niveaux de vie  .

Il y a de quoi s’inquiéter : si leur situation ne s’améliore pas, les générations les plus récentes pourraient se retrouver avec des niveaux de vie nettement inférieurs à ceux de leurs aînés. Le début de parcours de la génération 1984-1988 est édifiant : la courbe augmente à peine. Pourtant, les générations récentes sont bien davantage diplômées que les précédentes et, même si la croissance est plus lente, l’enrichissement du pays continue. La question du partage du revenu entre les générations est loin d’être tranchée et la suite des événements sera intéressante à suivre.

Cet article est repris du Centre d’observation de la société.

Photo / Fotolia.com

Notes

[1Données en euros de 2013, la hausse des prix est déduite

[2Tiré de l’ouvrage annuel « Les revenus et le patrimoine des ménages », Insee Références, Insee, juin 2016.

Date de rédaction le 5 décembre 2016

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités