Questions clés


Vacances des jeunes, les écarts s’accroissent

Le tour de la question

Les inégalités entre les femmes et les hommes en France

Où en est-on des inégalités entre les femmes et les hommes ? L’Observatoire des inégalités présente son tableau de bord.

Qui sont les pauvres en France ?

La moitié des pauvres ont moins de trente ans, autant disposent au maximum du brevet des collèges, plus d’un quart vivent au sein d’une famille monoparentale. Portrait de la pauvreté en France.

Portrait social des classes

Des revenus à l’éducation, en passant par le logement ou la santé, les inégalités entre classes sociales continuent à structurer notre société. Une synthèse des données qui séparent les cadres supérieurs des ouvriers.

Qui sont donc les classes moyennes ?

Les classes moyennes occupent le débat public. Mais de qui parle-t-on exactement ? Quelques éléments pour tenter d’y voir plus clair. Par Valérie Schneider et Louis Maurin de l’Observatoire des inégalités.

La situation des zones urbaines sensibles

Des écarts énormes existent entre les Zones urbaines sensibles et le reste du territoire des agglomérations où elles se situent. La situation de l’emploi y est particulièrement difficile. Les niveaux de vie de ces quartiers sont très inférieurs à la moyenne. Le tour de la question par Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités. Extrait du Centre d’observation de la (...)

Rentrée scolaire : où en est-on des inégalités à l’école ?

L’école française, pourtant performante, demeure marquée par de fortes inégalités. Pour mieux comprendre où en est le système éducatif français en matière d’inégalités, l’Observatoire des inégalités propose une synthèse et une sélection de données chiffrées et d’analyses.

Vacances des jeunes, les écarts s’accroissent

Si les vacances se sont démocratisées ces cinquante dernières années, un quart des jeunes de moins de 19 ans n’ont pas la possibilité de partir de leur domicile pendant les congés. Les écarts s’accroissent même entre les catégories sociales. Le tour de la question par l’Observatoire des inégalités.

Les inégalités entre les femmes et les hommes en Europe

Les inégalités entre les femmes et les hommes se réduisent en Europe, mais nous sommes loin de l’égalité et les situations sont contrastées d’un pays à l’autre. Le tour de la question par l’Observatoire des inégalités.

Qu’est-ce qu’une fiscalité juste ?

Pour la plupart des citoyens, le débat public sur les impôts est incompréhensible. Le système fiscal repose en effet sur une multitude de prélèvements complexes, dont les principes de fonctionnement sont différents. Quelques clés de lecture. Par Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

La pauvreté en Europe : état des lieux

16,4 % de la population européenne est pauvre. Suivant le pays, l’âge, le sexe ou encore l’origine, les taux de pauvreté varient considérablement…

Comment vivent les Européens ?

C’est en Europe qu’il fait le mieux vivre au monde. Mais de grandes disparités existent entre les pays du continent.

Les vacances : les inégalités persistent

Près de la moitié des Français ne partent pas en vacances. Les catégories les plus aisées partent davantage et plus souvent.

Inégalités : que peuvent faire les départements ?

Les élections cantonales ont lieu les 20 et 27 mars prochains. Enjeu : la gestion des 101 départements français qui ont un rôle important à jouer dans le domaine de la réduction des inégalités. Les explications de Valérie Schneider et Louis Maurin, de l’Observatoire des inégalités.

Dossier spécial : les travailleurs pauvres

Qui sont les travailleurs pauvres ? Comment mesure-t-on leur nombre ? Combien sont-ils en France, en Europe et dans le monde ? L’Observatoire des inégalités propose un dossier spécial pour faire le tour de la question.

Comment se construisent les inégalités sociales de santé ?

Comment expliquer qu’un cadre à 35 ans ait une espérance de vie de 46 ans, alors qu’un ouvrier du même âge ne dispose que de 39 années à vivre en moyenne ? Le tour de la question des inégalités sociales de santé, par Pierre Volovitch de l’Observatoire des inégalités.

Lutte contre la pauvreté dans le monde : où en est-on ?

L’organisation des Nations Unies (ONU) organise du 20 au 22 septembre 2010 le Sommet des Objectifs du millénaire pour le développement. L’occasion de proposer une synthèse sur la pauvreté dans le monde. Par Cédric Rio, de l’Observatoire des inégalités.

Elections : dossier spécial inégalités en Europe

Le 7 juin prochain auront lieu les élections au suffrage universel direct des députés siégeant au Parlement européen. Que peut-on dire sur l’état des inégalités en Europe ? Une synthèse des principales données de l’Observatoire des inégalités.

Si les vacances se sont démocratisées ces cinquante dernières années, un quart des jeunes de moins de 19 ans n’ont pas la possibilité de partir de leur domicile pendant les congés. Les écarts s’accroissent même entre les catégories sociales. Le tour de la question par l’Observatoire des inégalités.


Comment évolue le taux de départ en vacances des jeunes ?

Un quart des jeunes de 5 à 19 ans, soit trois millions d’enfants, ne sont pas partis en vacances [1] en 2011, selon une étude de l’Observatoire des vacances et des loisirs des enfants et des jeunes (Ovlej) et de la Jeunesse en plein air (JPA) [2]. C’était le cas pour 28 % d’entre eux en 1999, soit une progression minime des départs en vacances (+ trois points) au cours de la période 1999-2011. Mais cette moyenne cache une hausse des inégalités entre familles : les moins favorisées, elles, partent de moins en moins. Le taux de non-départ des familles dont le revenu est inférieur à 1 500 euros a augmenté de 41 à 50 % entre 1999 et 2011.



Si l’on observe les évolutions sur longue période, les vacances des plus jeunes avaient tendance à se démocratiser. En 1965, la moitié des moins de 14 ans ne quittait pas leur domicile pendant leurs congés, ils n’étaient plus que 27 % en 2004, selon la dernière étude disponible réalisée par l’Insee, non directement comparable avec les données récentes [3]. Cette évolution a été sensiblement la même pour les 15-19 ans (51 % de non partants en 1965, 29 % en 2004).


Pourquoi ne part-on pas en vacances ?

L’une des raisons principales du non départ est le manque d’argent pour 67 % des familles selon l’Ovlej. Un seul enfant sur deux vivant au sein d’une famille aux revenus modestes (moins de 1 500 euros nets mensuels) est parti en vacances en 2011, contre 94 % de ceux dont les revenus de la famille sont supérieurs à 4 000 euros (6 % qui ne partent pas). La crise a sans doute encore accru les difficultés pour les familles modestes en 2012 et 2013.

La hausse des prix de l’hébergement de loisirs (gîtes, locations, hôtels, campings, etc.) a contribué pour une grande part à l’élévation du budget vacances des familles, et a fait baisser les départs en vacances de leurs enfants.


Les durées des séjours

Pour les 5-19 ans, le nombre de journées passées hors du domicile a légèrement diminué entre 2004 et 2011, passant de 26 à 25 jours. Cette baisse est plus marquée pour les 14-16 ans qui partaient en vacances en moyenne 29 jours en 2004, contre 25 jours en 2011. Elle concerne également davantage les enfants d’employés dont la durée de séjour est passée de 28,4 jours en 2004 à 22,7 jours en 2011, et des ménages aux plus faibles revenus, de 25 à 20 jours.


Qui sont les jeunes qui ne partent pas en vacances ?

Le taux de non départ en vacances des 5-19 ans est particulièrement élevé chez les enfants d’agriculteurs (46 %), d’employés (31 %) et d’ouvriers (34 %). En revanche presque tous les enfants de cadres supérieurs partent, leur taux de non-départ atteint 4,6 %. Pour ces derniers, partir en vacances est une norme, alors qu’une partie notoire des enfants issus des autres milieux en sont écartés.


Les vacances restent un marqueur social fort. Ne pas partir en vacances ne concerne bien sûr pas tous les enfants, mais davantage ceux issus des classes modestes. Le revenu joue un rôle essentiel, mais aussi le fait de pouvoir disposer de congés assez longs et planifiés, ce qui n’est pas forcément le cas pour les parents en emploi précaire. En outre, quand certains profitent à la fois de vacances en famille mais aussi de séjours seuls ou entre amis, d’autres ne partent pas, ou seulement quelques jours avec leurs parents. Comme le souligne une étude de la Cnaf « Quelles vacances pour les enfants et les adolescents aujourd’hui ? » (Caf - Dossier d’étude n° 163 - Mai 2013), c’est aussi la diversité des congés qui fait l’inégalité : « Les adolescents des familles les plus aisées bénéficient des vacances en famille et d’une diversité d’expériences qui contribuent à leur socialisation, leur apprentissage de l’autonomie et de la mobilité, les jeunes de familles à faible revenu restent de plus en plus chez eux. ».

Pour aller plus loin :

- Les enfants inégaux face aux vacances
- Les inégalités face aux vacances

Photo : DR

Notes

[1Les vacances sont définies comme un séjour de quatre nuits consécutives au moins, passées hors du domicile pour un motif d’agrément.

[3Voir "Les vacances en 2004", Insee résultat n°86-société, octobre 2008

Date de rédaction le 3 juillet 2013

Dernière révision le 18 juillet 2014

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

FERMER