Données

Chômage : les non-diplômés en première ligne, et des diplômés déclassés

Le taux de chômage des actifs sans diplôme est près de trois fois plus supérieur à celui des bac + 2. Mais le nombre de chômeurs diplômés du supérieur rattrape celui des chômeurs sans diplôme. Extrait du Centre d’observation de la société.

Publié le 16 juin 2023

https://www.inegalites.fr/Chomage-les-non-diplomes-en-premiere-ligne-et-des-diplomes-declasses - Reproduction interdite

Emploi Éducation Catégories sociales Chômage Insertion et formation

Les inégalités face au chômage sont en grande partie déterminées par le niveau de diplôme. En 2021, 14,4 % des personnes n’ayant aucun diplôme étaient au chômage, contre 5,3 % de celles qui disposaient d’un niveau supérieur à bac + 2. Parmi les chômeurs, près de 20 % n’ont aucun diplôme et les trois quarts ont au maximum le baccalauréat.

Lecture : 5,3 % des actifs diplômés de l'enseignement supérieur sont au chômage en 2021.

Source : Insee – © Observatoire des inégalités

Graphique Données

Au cours des 20 dernières années, la situation a peu évolué. Chez les non-diplômés, la crise de 2008 a entrainé une poussée très forte du taux de chômage, qui a approché 18 % en 2016. Il est ensuite redescendu à son niveau du milieu des années 2000 dans un mouvement de baisse important. Chez ceux qui disposent d’un niveau de diplôme supérieur à bac + 2, les évolutions économiques jouent peu. Leur taux de chômage est resté stable, entre 5 % et 6 %.

Ce grand écart entre non-diplômés et diplômés face au chômage est sans doute l’une des fractures les plus importantes de notre société : du fait de l’influence du milieu familial sur les résultats scolaires, ceux qui n’ont pas de titre scolaire valorisé sont le plus souvent issus de catégories modestes. Cette situation entraine de fortes tensions entre ceux qui ont accès aux bonnes filières éducatives et ceux qui sont rejetés de la compétition scolaire.

En même temps, le phénomène de déclassement de jeunes diplômés est, en quantité, de plus en plus massif. Leur taux de chômage est stable, mais la hausse du nombre de jeunes chômeurs diplômés du supérieur est spectaculaire : en 20 ans, il a été multiplié par 2,5, de 186 000 à 460 000, du fait de la croissance des effectifs de diplômés. Depuis 2020, on compte presque autant de chômeurs diplômés au-delà de bac + 2 que de non-diplômés. Il faut ajouter à cela qu’au sein même des diplômés de l’enseignement supérieur, les inégalités sont considérables selon la filière.

Lecture : 588 000 personnes n'ayant aucun diplôme sont au chômage en 2021.

Source : Insee – © Observatoire des inégalités

Graphique Données

Photo / CC Micaela Parente - unsplash

Cet article est extrait de « Chômage : les non-diplômés en première ligne, et des diplômés déclassés », Centre d’observation de la société, 23 mai 2022.

Commandez le « Rapport sur les discriminations en France »

Le « Rapport sur les discriminations en France » de l’Observatoire des inégalités réunit des données sur les discriminations, que leur motif soit la couleur de peau, l’origine, le sexe, le handicap, l’orientation sexuelle, l’identité de genre ou encore l’appartenance syndicale. Il apporte également les explications utiles sur la définition et la mesure des discriminations.


Commander
Date de première rédaction le 16 juin 2023.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Sur ce thème